Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2019 7 20 /10 /octobre /2019 08:02
Quatre Eléments

Une terre pour nous alimenter

De l’eau pour nous désaltérer

De l’air pour respirer

Du feu pour nous réchauffer

Le chaud pour l’activité

Le froid pour la passivité

Le sec pour la rigidité

L’humide pour la globalité

 

Une planète dans l’univers

Quatre forces naturelles

Deux par deux à l’envers

Quatre puissances intemporelles

 

Une sphère dans l’infini

Poursuit sa révolution

Sur un point en suspension

Habitent des êtres brouillaminis

JAF

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 09:01

La terre fumante du petit matin

Légère s’élève à la lueur du soleil

La brume ondulante flotte en serpentin

Ephémère alchimie d’un monde sans pareil

Oubliés dans l’effervescence d’un quotidien

Qui nous éloigne, nous égare et nous maintien

La merveille d’un spectacle naturel

Rapproche nos âmes d’un éternel

Un nouveau regard avisé

Laisse place à une vie installée

La puissance terrestre nous libère

D’une vulnérable frontière

Édité dans l’anthologie poétique de Flammes Vives 2015

 

JAF

 
Partager cet article
Repost0
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 18:23

Sept-2011--80-.JPG

Sous le pin parasol

J’ai dormi à même le sol

 

Il faisait beau

 Il faisait chaud

 

Il exhalait son essence

 Et moi je m’abandonnais avec aisance

 

Son parfum je le respirais

Toute les fois il m’inspirait

Ma jeunesse Méditerranéenne

A l’heure de la méridienne

 

Où l’esprit engourdit

Vagabondait à l’infini

 

Au rythme du vent léger

Regardant le pin bouger

 

Dessiner des arabesques

Je me dis, qu’il n’y a rien de plus pittoresque

 

JAF

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 13:59

Vacances-2011-114.jpgVacances-2011-113.jpg

 

 

 

 De la Lande à l’Océan

Il n’y a qu’un pas de géant

 

Le vert des pins s’élève

Au-dessus du ciel marin

 

Où le bleu des vagues s’échoue

Dans le sable roux

 

Quant derrière les dunes dorées

La forêt se dresse élaguée

 

Entre deux paysages

L’immensité s’offre aux gens de passage

 

 

 

 

 

JAF

Partager cet article
Repost0
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 13:57

mi juin 2013 (2)    

A ton approche nos cœurs se réchauffent oubliant la langueur de l’hiver dans lequel nous nous étions recouverts

Comme un coup de baguette magique la nature revêt son habit de fête

Si cette beauté n’est qu’éphémère

 Elle aura laissé derrière elle la couleur pourpre de l’automne chez qui certains se passionnent
 

JAF

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Jani La Poésie Partagée
  • : Pour le plaisir d'écrire / Pour traduire une pensée / Le dire Autrement
  • Contact

Recherche

Liens